Meurtre en champagne, de Patricia Osganian

Publié le par Hervé Sard

MeurtreEnChampagne.jpgAutant citer tout de suite le petit hic qui fera sursauter les puristes : le grade d'inspecteur n'existe pas dans la police française et les mandats ne se rencontrent que dans les séries télévisées. Disons que le hic est celui provoqué par le champagne, breuvage au coeur de l'intrigue concoctée par Patricia Osganian, dont c'est le premier polar publié aux Editions Le Pythagore. Après tout, que l'enquêteur soit inspecteur, lieutenant, général ou privé, on s'en fiche un peu.

 

Une femme est violée, puis assassinée. On soupçonne le mari, puis sa maîtresse, puis ses anciens petits amis, puis ceux qui n'ont pas eu la chance d'en faire partie, puis les ennemis de ses parents ; bref, tout le monde. Et, bien sûr, tout le monde a de bonnes raisons d'en vouloir à la victime qui, il faut bien le dire, n'avait de vraiment sympathique que sa plastique. Les enquêteurs ont du fil à retordre et ils fouillent, ils cherchent, ils croient trouver, se trompent, comme tous les bons enquêteurs qui se respectent. Leurs pérégrinations nous font découvrir à quel point la "campagne" n'est pas si paisible qu'elle en a l'air, avec ses vieilles histoires qui ressurgissent de la dernière guerre, ses "clans" qui se forment à l'adolescence, ses ragots de bistrot, ses jalousies familiales.

 

On suit une enquête policière classique, bien construite, avec son lot de rebondissements, de découvertes, de fausses pistes. L'écriture est agréable, dépourvue de superflu descriptif sans rapport avec l'histoire. La fin est sans réelle surprise, mais après tout, c'est parce que les enquêteurs ont bien fait leur boulot. Peut-être pourrait-on reprocher un déroulement un peu trop conventionnel et l'absence de coup de théâtre. Peut-être.

 

En résumé un bon moment de lecture, qui peut se glisser dans un sac pour être lu sur la plage, ou n'importe où ailleurs, avec ou sans champagne.

 

Cliquez sur l'image !

Publié dans Rayon livres

Commenter cet article