Le couturier de la mort,de Brigitte Aubert

Publié le par Hervé Sard

CouturierDeLaMort.jpgUn scénario de « polar-thriller-serial killer » sans grande originalité : un « petit homme » tue à tout va, toujours dans le même quartier, découpe ses victimes puis les recoud en mélangeant les morceaux, la tête de l’une sur le tronc de l’autre, les pattes d’un chien sur les épaules d’une femme, etc. Un policier affecté à la circulation du quartier, Marcel, en instance de divorce de Madeleine, tombe amoureux d’une belle étrangère toujours accompagnée de son petit Momo. Bien sûr, le « petit homme » va finir par s’en prendre à la belle étrangère, à son Momo, à la femme de Marcel, aux collègues de Marcel. Bien sûr le brave Marcel, flic de base insignifiant, va progressivement se transformer en héros et tout finira bien pour les rescapés du carnage. Ouf j’ai eu peur pour eux. L’épilogue, heureusement limité à quelques lignes, est une catastrophe à ne surtout pas lire. L’édition que j’ai lue bat tous les records en matière de négligence question relecture : une faute grossière dès le premier mot. Mais bon, l’auteure n’y est pour rien. Bref : un « polar » conventionnel, ni bon ni mauvais ; je regrette que le personnage de Marcel (sympathique et bien campé) soit noyé dans le reste.

Publié dans Rayon livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article