La chambre d'ambre, de Jérôme Bucy

Publié le par Hervé Sard

ChambredAmbre.jpg"Un thriller haletant et foisonnant, où l'auteur joue habilement avec les nerfs du lecteur, pour finalement le tromper sur toute la ligne. Magistral !"

 

C'est ce que l'on peut lire sur la quatrième de couverture de l'édition pocket de ce polar de Jérôme Bucy, publié chez Belfond. De toute façon, sur les quatrièmes de couvertures, les thrillers sont toujours haletants. En réalité, La chambre d'ambre n'est pas "haletant". Au contraire, l'auteur prend plutôt son temps pour petit à petit, de rebondissement en rebondissement, nous amener là où il veut. Et de belle manière, en nous promenant en Pologne, à la recherche d'un trésor caché par les nazis que le père décédé d'une jeune "folle", internée dans un hôpital psychiatrique, aurait découvert.

 

La fin est très surprenante. Mais chut...

 

Du bon.

Publié dans Têtes de gondoles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude Le Nocher 06/06/2010 07:50


Salut Hervé,
Si mon titre préféré de Jérôme Bucy est "La maison des Enfants-Rouges", il s'est fort bien renouvelé dans "La chambre d'ambre". Et on ne peut que conseiller son nouveau suspense, "La colonie des
ténèbres". Car Jérôme ne se contente pas d'être très sympa : c'est un EXCELLENT romancier...
Amitiés.


Hervé Sard 06/06/2010 21:50



Salut Claude,


Je crois que je lirai la "totale", en commençant par "La colonie des ténèbres". Une histoire de chauve-souris : je me suis laissé dire que Jérôme s'était particulièrement documenté.